Daurade cuite au four

La daurade cuite au four avec des pommes de terre est un plat que nous préparons assez souvent après avoir appris la recette d’un pêcheur à qui nous avons acheté de la daurade fraîche. La simplicité de sa préparation est pour le moins désarmante, et avec très peu d’ingrédients, vous pouvez obtenir des résultats surprenants.

La recette consiste à cuire le poisson, convenablement aromatisé, avec des pommes de terre coupées en tranches, de manière à obtenir un plat comprenant à la fois le poisson et son accompagnement.

Tous les poissons à chair blanche de taille moyenne peuvent généralement être préparés de la même manière : bar, ombrine, daurade, dentex, etc.

Nous n’avons apporté que quelques modifications mineures à la recette originale, principalement en ce qui concerne l’utilisation de certains arômes et les temps et méthodes de cuisson. La création de la sauce pour garnir le plat est notre idée, mais ce n’est qu’une option. Vous pouvez essayer si vous le souhaitez, ou vous pouvez simplement arroser le poisson avec son jus de cuisson.

Conseils pour une parfaite daurade au four avec des pommes de terre

En ce qui me concerne, il s’agit de la recette parfaite pour cuire la daurade, ou tout autre poisson d’ailleurs. Les conseils que nous allons vous donner, s’ils sont appliqués correctement, vous permettront d’apporter un plat spectaculaire sur la table.

L’assaisonnement de la daurade avec du sel, du poivre et des herbes à l’intérieur et à l’extérieur est essentiel, tout comme l’ajout d’un peu d’huile d’olive extra vierge et de vin blanc.

Pour ne pas avoir un plat immangeable, il est essentiel de ne pas se tromper dans le temps et la température de cuisson. Si la daurade est trop cuite, sa chair se désagrège à la cuisson et devient inévitablement détrempée. En revanche, une cuisson trop tardive laissera la viande encore saignante. La température idéale du four doit se situer entre 180° et 200° à 220°, mais le temps dépend de nombreux facteurs : l’épaisseur du poisson, le poids, la fermeté de la viande, etc. En laissant de côté les méthodes empiriques, difficiles à mettre en œuvre pour les personnes peu expérimentées, nous vous recommandons l’utilisation d’un thermomètre à sonde de cuisine. Il coûte peu et est utile dans la cuisine pour de nombreux usages.

Très important ! Le jus de cuisson est l’élément principal de la finition du plat. Récupérez-la, filtrez-la dans un tamis si nécessaire, et utilisez-la pour arroser la chair du poisson. Ce sont les arômes, ainsi que l’huile et le vin, qui vous permettront d’obtenir une base particulièrement riche et savoureuse.

Lorsque le poisson est très épais, il est conseillé de faire des coupes diagonales sur le dos pour faciliter la cuisson.

Autres informations utiles

La daurade royale est un poisson assez commun que l’on trouve facilement dans toutes les poissonneries. Sa chair blanche est très digeste, ce qui la rend adaptée aux enfants.

Facilement reconnaissable à la forme ovale de son corps et à la tache dorée entre ses yeux, la daurade est un poisson qui peut être élevé dans de grands bassins. Les daurades d’élevage sont moins chères et ne présentent pas les mêmes caractéristiques organoleptiques que la daurade.

Reconnaître la daurade fraîche et distinguer la daurade d’élevage de la daurade de mer

Un poisson frais se reconnaît à sa couleur vive : les écailles doivent être brillantes, les branchies rouges et les yeux brillants.

La daurade d’élevage, outre son prix, se reconnaît à sa chair moins ferme et au fait qu’elle a exactement la même taille que toutes les autres sur le comptoir.

Ce savoureux second plat de poisson, s’il est précédé d’un plat de pâtes aux palourdes, peut faire partie d’un menu pour les fêtes de fin d’année.